La blague du 27 02 2017

Cher Gérard,
Je ne dors plus, je ne vis plus depuis que j'ai rompu nos fiançailles.
Voudras-tu bien me pardonner et oublier ?
Ton absence ronge mon coeur.
Je n'étais qu'une petite sotte, personne ne pourra jamais prendre ta place.
Je t'aime.
Amoureusement,
Ton Isabelle.
P.S. Mes félicitations pour tes 6 bons numéros au tirage du Loto d'hier soir.

Web Soluces